Home / Monde / « J’étouffe ! » : les derniers mots de Cédric Chouviat, mort à la suite d’un contrôle policier

« J’étouffe ! » : les derniers mots de Cédric Chouviat, mort à la suite d’un contrôle policier

« Le Monde » et « Mediapart » ont eu accès aux enregistrements du téléphone de la victime réalisés au moment de la scène. Quatre policiers ont été placés en garde à vue mercredi 17 juin.

Par

« J’étouffe ! » Le cri d’agonie est répété sept fois. Ce sont les derniers mots prononcés par Cédric Chouviat, le 3 janvier 2020, lors de son interpellation par la police quai Branly, au bord de la Seine, à Paris. Le Monde et Mediapart ont eu accès aux enregistrements du téléphone de ce livreur, père de famille, mort à la suite d’un contrôle routier qui a dégénéré. Sur les bandes vidéos, on entend clairement l’échange entre cet homme de 42 ans et les quatre fonctionnaires à l’origine de son arrestation et de son décès. Ces derniers ont été placés en garde à vue, mercredi 17 juin, et auditionnés par l’Inspection générale de la police nationale. Une information judiciaire est ouverte pour « homicide involontaire ».

Lire la suite

About La rédaction

Check Also

Very distressed’: Pope Francis laments conversion of Hagia Sophia into mosque

Pope Francis has added his voice to those objecting to the museum status of Istanbul’s famous Hagia Sophia having been revoked.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

LET'S GO
SUBSCRIBE
INSCRIVEZ
Gratuitement
Sed ut perspiciatis unde omnis