Home / Actualités / Etats-Unis Le Remdisivir et le Tocilizumab : deux espoirs dans les recherches contre le Covid-19

Etats-Unis Le Remdisivir et le Tocilizumab : deux espoirs dans les recherches contre le Covid-19

Sur le front de la recherche pour lutter contre le Covid-19, les Instituts de santé américains (NIH) ont annoncé que le médicament antiviral Remdesivir du laboratoire Gilead aidait les malades hospitalisés à se rétablir plus vite. C’est un médicament initialement développé contre Ebola, l’essai clinique a porté sur plus d’un millier de patients.

Le Dr Anthony Fauci, directeur de l’Institut national des allergies et des maladies infectieuses qui a dirigé l’essai est venu expliqué ses conclusions à la Maison Blanche :

“Bien qu’avec une amélioration de 31 %, cela ne semble pas être un KO à 100 %. C’est une preuve de concept très importante, car cela prouve que nous pouvons bloquer le virus.”

Ce médicament réduit de quatre jours en moyenne le temps de guérison des patients atteints de COVID-19. Une légère tendance à la réduction des décès a également été observée chez les personnes sous traitement.

Un premier essai clinique sur le même médicament avait été mené en Chine mais déclaré non concluant car mené sur moins de patients et sur moins longtemps.

Le cours des actions du laboratoire américain s’est envolé. Il a promis de donner 1,5 million de doses pour traiter au moins 140 000 patients et s’est engagé ensuite à le vendre à un prix abordable. Le gouvernement américain s’est engagé à le mettre à disposition des hôpitaux américains.

Entre-temps, l’étude RECOVERY, mené par l’université d’Oxford, a recruté plus de 8 000 patients dans les hôpitaux du Royaume-Uni. Il teste cinq médicaments existants, dont une combinaison de traitement contre le VIH et un médicament anti-paludéen.

L’OMS affirme avoir recruté plus de 1 200 patients dans plus de 100 pays pour l’essai mondial “Solidarity Trial”.

En France, le médicament contre l’arthrite Tocilizumab s’est révélé prometteur pour prévenir l’inflammation extrême chez les patients gravement malades. Ce traitement, qui supprime la réponse immunitaire naturelle de l’organisme, a permis de réduire “significativement” le nombre de décès ou d’interventions de maintien des fonctions vitales.

Source : euronews

About La rédaction

Check Also

Coronavirus: Why Everyone Was Wrong. It is Not a “New Virus”. “The Fairy Tale of No Immunity”

At the end of 2019 a coronavirus, which was considered novel, was detected in China. When the gene sequence, i.e. the blueprint of this virus, was identified and was given a similar name to the 2002 identified Sars, i.e. Sars-CoV-2, we should have already asked ourselves then how far [this virus] is related to other coronaviri, which can make human beings sick.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Captcha loading...

LET'S GO
SUBSCRIBE
INSCRIVEZ
Gratuitement
Sed ut perspiciatis unde omnis